Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2013-11-22

Les Clownesses (2013)

La Cité Théâtre

Durée : 1h
Date et lieu de création : 6 novembre au REXY Scène Nationale de Petit-Quevilly Mont Saint-Aignan

affiche-les clownesses
Les Clownesses-alban van wassenhove

Cliquez pour agrandir
Pourquoi utiliser le mot « clownesse » ? Parce que « clowne » on ne l’entend pas, alors que « clownesse », on l’affirme et le revendique. Ces clownesses sont donc sexuées, c’est certain, et chacune à leur manière. Des histoires de bas-ventre, il y en a (comme partout). Il y en a  pour oser tout simplement. Mais il ne s’agit pas que de cela.

Les clownesses, c’est le tragique reflet d’une si grande part de notre société : celle de la crise, celle qui se sent désarmée, celle qui n’a pas d’horizon, celle des gens à qui l’on ne prête aucune attention. Ceux qui vivent leur vie « telle quelle », même si elle est laide.

« Plus laide la vie » ?

Voici ici des « innocents » (mais non exempts de vices et de ruse), qui se mettent en quatre pour nous éclairer sur l’histoire, la leur.

Marion : la « belle bleue », elle est en constant déséquilibre, elle est instable, mais gracile et délicate.

Pauline Couic : doyenne expérimentée, diablesse insaisissable et autoritaire. Elle ose tout.

Pom : le compère, l’acolyte. C’est l’exception qui confirme la règle : c’est en homme, enfin on croit. Il s’incruste partout, sans en avoir l’air.

Bibine : la môme Néant, la fatale, la dépressive. Elle incarne nos souffrances. Elle maintient la gravité.

Gravité légère ou légère gravité, comme ça vous chante.

A la Folie !

« J’utilise le mot folie pour qualifier l’engagement insensé qu’il faut pour faire le clown. Je veux magnifier la démesure de celui ou de celle qui ose libérer sa part d’animalité, de cruauté, d’instinct primitif et sexuel. Comment fait-on pour livrer une part de soi si infréquentable, violente, pulsionnelle, narcissique, perverse…sans s’approcher de la folie ? » O. Lopez

L'équipe

Concepteur/trice : Olivier Lopez
Mise en scène : Olivier Lopez
Distribution : Avec Marie-Laure Baudain, Alexandre Chatelin, Laura Deforge, Adélaïde Langlois
Régie : Jean-Michel Spanier
Création lumières : Melchior Delaunay

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique La Cité Théâtre : cliquez ici

Production

Production principale :  acteéa, compagnie dans la cité
Co-production et partenariat :  Scène Nationale de Petit-Quevilly / Mont-Saint-Aignan (SN76)

autres spectacles

Rabudôru, mon Amour [+]
Le Songe d'une nuit d'été [+]
Bienvenue en Corée du Nord [+]
Le dépit amoureux [+]
14 Juillet [+]
Les Clownesses [+]
Pauline Couic [+]
La griffe [+]
Eldorado [+]
La ménagerie de verre [+]
La belle échappée (belle) [+]
Les mots sans soucis [+]
Un certain Monsieur Plume [+]
 

agenda