Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2017-04-27

Ça pousse (2014)

Théâtre de la Canaille

Durée : 45 minutes





Cliquez pour agrandir
Forme théâtrale pour les enfants entre 5 et 8 ans

L’épouvantail trouve le temps long, très long à faire le gardien du potager sur sa croix plantée là, empêché de tout.

Il râle, se plaint, tempête après les oiseaux dont il admire cependant la grâce. Le vent souffle fort en cette fin d’après-midi d’automne, si puissamment qu’il se dit « cette fois j’vais réussir à m’envoler ».

Vent d’automne le bouscule tant qu’il le faire chuter dans les feuilles rousses. Quelle incroyable aubaine !

Depuis le temps que l’épouvantail rêvait d’accomplir les gestes magiques du maître jardinier ; faire sortir de terre des légumes, des fleurs.

Miracle, il volera une prochaine fois ?

D’ailleurs il va s’entraîner sérieusement devant vos yeux ébahis.

Le voilà donc en bas. Il tombe et embrasse la terre, cette terre qu’avec ses gros yeux ronds, il protège de là-haut mais qui reste si lointaine. Il fraternise enfin avec elle et devient JARDINIER à la place du maître jardinier.

Fourcher, arroser, planter ou semer n’ont pas de secrets pour lui, de même que communiquer en direct avec les vers de terre !

Il est en somme comme le dépositaire de la geste ancestrale et universelle du planteur. Qui sait ? Il en est peut-être l’ancêtre après tout.

Son besoin de consolation étant impossible à rassasier comme disait si bien Stig Dagerman, il se raconte et se révèle à sa façon;

plutôt gaiement, comme quelqu’un qui derrière ce babil, souffrirait de quelque chose.

Qui donc s’imagine que les épouvantails connaissent aussi la peur et l’angoisse ?

Nous devrions justement nous faire un devoir de nous intéresser de plus près à l’effroi perceptible, tapi derrière le méchant regard des épouvantails car c’est probablement du nôtre dont il s’agit.

Chacun de nous, enfant, a bien été envahi par des peurs, des hontes ou continue aujourd’hui de se sentir coupable. Au fond, derrière notre charmant sourire, nous savons que nous nous arrangeons plus ou moins bien avec ce « bel effroi ».

Notre épouvantail ayant choisi de vivre, il ne fera pas carrière chez les victimes, cela s’entend.

Il profite de sa bonne fortune et se remplit de ses sensations nouvelles, des possibilités d’agir, de créer, qui lui tendent la main, il sent bien qu’en le faisant, le plaisir éprouvé renforce sa sérénité.

Il se met de la crème réparatrice, se pousse dans l’effort, ritualise son jardinage, caresse les éléments, salut le soleil, fait sa popote, s’impatiente de voir apparaître les beautés de la terre.

Alors, en transformant les outils en personnages de polar aux légumes, il cultive la patience, s’endort au firmament, cauchemarde ses peurs, se rêve en héros…

Bref, sa vie prend des allures romanesques. A son réveil, ayant fait le point et arrosé ses impressions, tout est beaucoup mieux, la soirée sera vraiment radieuse.

L'équipe

Auteur/e : Denis Buquet
Mise en scène : Denis Buquet
Décors / scénographie : Stéphane Landais
Composition musicale : Philippe Marcel Iung

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Théâtre de la Canaille : cliquez ici

autres spectacles

Les Impatients [+]
Ali Baba, 40 voleurs et l'esclave Morgiane [+]
Un Ali Baba [+]
Ça pousse [+]
Les trois petits vieux qui ne voulaient pas mourir [+]
Les braves gens ne courent pas les rues [+]
Mascarade [+]
Duô Kazou [+]
Histoires comme ça [+]
Un Roman de Renart [+]
La Véritable Histoire de Blanche Neige [+]
Weill que vaille [+]
Trois Satie en forme de poire [+]
 

agenda