Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2018-06-26

Des aimants (2015)

Cie LEA


Date et lieu de création : 2015 Théâtre de Saint-Lô


création 2015 

Compagnie LEA – Association Ecorpsabulle (Saint Lô)




Une pièce chorégraphique en résonance avec une certaine vision du romantisme contemporain


A l'image du lied romantique par excellence qu'est La jeune fille et le mort de Franz Schubert, les deux interprètes étendent leur art sur le sujet du couple dans un savant mélange de candeur et de visions sombres. D'aimants en amants, des attractions aux désastres, c'est une vision romantique tout en contraste voulue par la chorégraphe qui prend corps.


Une poétique du quotidien 


L'écriture chorégraphique de ce duo prend sa source dans l'observation des métamorphoses incéssantes et singulières des liens entre les amants, ceci sous un angle très quotidien. 

Le fil rouge pour donner à ressentir les mécanismes d'enchantement et de déconstruction du rêve amoureux est la préparation d'une soupe.

Il s'agit d'une situation concrète, banale d'où part la danse, souvent paradoxale, développant la multiplicité des points de vues.

C'est une danse qui met en scène ce qui bouge à l'interieur de chacun dans les frictions avec l'autre.

Du premier matin incertain, enchanté ou chagrin à la soupe consolante, des vagues de doutes aux grands élans fusionnels, c'est la beauté de l'attachement fragile et en mouvement perpétuel qui est célébrée.

Un entre-deux perpétuel


Cette pièce construit un langage chorégraphique dans lequel rien ne s'arrète, rien ne commence, le mouvement y est envisagé comme un recyclage permanent, comme un entre-deux perpétuel. 

Le mouvement se construit et se déconstruit en friction avec le corps de l'autre. 

Les corps accueillent ou exhultent l'énergie, la reçyclant sans cesse, la murmurant, la partageant ou l'imposant. 

L'espace se découpe, donnant à ressentir les territoires du rêve, du conflit, les territoires de consolation, et l'absence de territoire de résolution. 

C'est un travail sur le couple magnifié par ses fragilités, ses contradictions et ses ambiguités.




Chorégraphie : Lolita Espin Anadon 


Interprétation : Marco Chenevier et Lolita Espin Anadon


Accompagnement chorégraphique : Christine Bastin


Musique : Christophe Bunel


Scénographie : Pepito


Création lumière, régie : Xavier Libois


Costumes : Compagnie Lolita Espin Anadon 


Photographie : Alain Malfilâtre


Production : Marine Lecoutour


L'équipe

Auteur/e : Lolita Espin Anadon

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Cie LEA : cliquez ici

autres spectacles

Murmurations ou le plongeon des étourneaux [+]
La puce, le chameau et les autres [+]
In-stabulation [+]
La beauté du geste [+]
Sur le Vif [+]
Des aimants [+]
Z.A.P. (Zone d'Appui Provisoire) [+]
Un LAnge PaSse [+]
FocuS EXit [+]
Sables MouvantS [+]
Rouge ! [+]
Mais qui est "je"? [+]
Entre fil et ... [+]
Cyclosmoz [+]