Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2019-01-15

Le nid de cendres (2019)

Le K


Date et lieu de création : 23 janvier 2019 au théâtre de l'Idéal Tourcoing

Le Nid de Cendres parle d’un monde coupé en deux, comme une pomme coupée en deux hémisphères.

D’un côté, l’Occident, avec un président de la république qui s’est travesti en voyante pour fuir incognito, un couple de classe moyenne, un peuple d’incendiaires, une révolte violente.

De l’autre côté, un monde de contes et d’histoires, un miroir de symboles avec une reine malade comme l’Occident est malade, un roi qui veut sauver sa reine, des princes et une princesse. Deux moitiés séparées qui tout au long de l’épopée vont tenter de se réunir pour survivre l’une et l’autre, l’une par l’autre.

Ce motif littéraire de la brisure du monde, en un monde de l’endroit et un monde de l’envers qui ne pourront se sauver que par leur réunion dans la marmite des histoires ; ce motif littéraire qui entre-tisse deux écritures, deux styles, symbolise mon travail d’auteur et de metteur en scène. Je veux que le public, venu nous écouter, perçoive dans notre fable l’écho de notre présent mêlé aux histoires millénaires des contes.

Ce sont ces histoires à la source qui rappellent à l’homme son humanité. Ce n’est pas pour rien que Shakespeare avait pour livre de chevet Les Métamorphoses ou l’Âne d’Or d’Apulée, premier conte de l’histoire, première fois qu’un homme a écrit sur une page « Il y avait une fois, dans certaines villes, un roi et une reine. ».

Le Nid de Cendres commence par une scène d’attentat, écrite au lendemain du 13 Novembre. Je tends à parler du monde d’aujourd’hui, de ce mouvement de l’histoire que traverse notre génération, non pas en essayant de le montrer tel qu’il est mais en parlant la langue des contes. Il s’agit d’une écriture intuitive et non pas discursive. Une écriture qui laisse la place aux fleuves souterrains des mythes millénaires.

Cette volonté artistique se lit dès le sous-titre de la pièce : Épopée théâtrale. Il s’agit des deux premières formes de poésie orale que le monde ait connues. L’épopée - le chant de l’aède qui conte les histoires merveilleuses, les mêmes depuis Gilgamesh, et le théâtre - la réunion des hommes autour d’une unité d’espace, de temps, pour entendre et voir les passions humaines. La réunion de ces deux mots, est la définition de mon travail d’auteur sur cette oeuvre fleuve.

Mon écriture est une écriture de l’oralité, une poésie musicale portée par le souffle des acteurs. Je défends un théâtre de texte, une langue poétique à la versification libre mais aussi et surtout, un théâtre de situation où la narration tient le spectateur en haleine. Un théâtre populaire puisqu’il laisse place à la fable. Un théâtre qui jongle constamment entre le drame, voir le mélodrame et le rire. Enfin, un théâtre d’acteurs. Le Nid de Cendres est l’histoire d’une rencontre entre mon écriture et une famille de jeunes comédiens talentueux. Elle est écrite pour eux, pour leurs voix.

Je souhaite que l’espace scénique soit un espace simple, un terrain de jeu qui permette aux acteurs de déployer le souffle de l’écriture et d’emporter les spectateurs dans le tourbillon de l’épopée. Un plateau comme une page blanche sur laquelle nous invitons les innombrables lieux de l’épopée. Tour à tour théâtre de tréteaux monté dans une forêt, chambre obscure perchée dans la plus haute tour d’un château, pont d’un navire lancé sur les flots, labyrinthe des Limbes suspendu hors du temps …. Je travaille d’abord une forme où l’artifice et les coulisses sont apparents. Ce théâtre distancié où l’on voit la troupe au travail, au service de la fable, se métamorphose au fur et à mesure en un théâtre d’illusion où la lumière a une place fondamentale.

Une plongée dans l’ombre et la magie pour entrer dans le monde des contes.

J’envisage mon travail comme celui d’un chef de troupe auteur-comédien. Je joue moi même quelques seconds rôles dans cette création.. Nous sommes une famille d’acteurs réunie autour d’une oeuvre. Le Nid de Cendres est un acte de foi, un manifeste sur le théâtre et sur le ré-enchantement du monde par la parole.

Simon Falguières


L'équipe

Auteur/e : Simon Falguières
Distribution : John Arnold, Antonin Chalon, Mathilde Charbonneaux, Camille Constantin, Frederic Dokes, Elise Douyère, Anne Duverneuil, Charlie Fabert, Simon Falguières, Charly Fournier, Victoire Goupil, Pia Lagrange, Lorenzo Lefebvre, Stanislas Perrin, Manon Rey, Mathias Zakhar

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Le K : cliquez ici

autres spectacles

Le nid de cendres [+]
Le Journal d'un autre [+]
Le Petit Poucet [+]
La Marche des enfants [+]
Le Songe du réverbère [+]
Monsieur [+]
Petit théâtre tête [+]
Chez Soi [+]
Carné [+]
Bureau [+]
Rob [+]
Pétrole [+]
 

agenda

le 23 nov. 2019 | LE TRIDENT, Scène Nationale de Cherbourg-Octeville - Cherbourg-Octeville

le 30 nov. 2019 | Comédie de Caen / Centre Dramatique National de Normandie - Hérouville-Saint-Clair

le 7 déc. 2019 | Dieppe Scène Nationale (DSN) - Dieppe Cedex

le 14 déc. 2019 | Centre Dramatique National de Normandie-Rouen - Rouen cedex 1

le 28 déc. 2019 | Le Préau | Centre Dramatique National de Normandie - Vire - Vire Cedex