Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2012-09-25

Pauline Couic (2011)

La Cité / Théâtre

Durée : 1h

crédit Photo Virginie Meigné
crédit Photo Virginie Meigné
crédit Photo Virginie Meigné

Cliquez pour agrandir
« Il y a du Betty Boop dans cette Pauline Couic. Parle beaucoup, se reprend, elle est agitée du bocal et agitée total ! Elle est drôle, elle s'amuse à nous dire tout ce qui va se passer, elle a pas peur des mots les plus gros ou des silences les plus beaux. Elle est peuple. » Gilles Defacque

Pauline Couic a été crée au Prato le 6 et 7 mai 2011 dans le cadre du Festival « Elles en rient encore ». Le spectacle a ensuite été joué une vingtaine de fois, notamment dans le cadre de l’ouverture de saison de La Renaissance à Mondeville (14), à La Cité/Théâtre à Caen (14), au Théâtre des Charmes à Eu (76), à la Scène Nationale d’Evreux (27)…

Pauline Couic vient de Cherbourg, la ville où l’on ne passe pas, on y va puis on y reste. Elle est « comédienne en construction » et rêve de jouer Marguerite Duras. Pour l’instant elle est réduite aux petits rôles, ceux où on fait ombre, voire silhouette.
Aujourd’hui elle est là pour annoncer le spectacle à venir. Mais quand Didier, le présentateur, est cliniquement mort et que les deux grandes stars se font attendre, elle en profite pour nous sortir son grand jeu. Nous apprendrons alors au coté de Jean-Louis, son régisseur-sourd-emploi-aidé que Don Juan se tartine d’autobronzant, que Francis Huster fait partie du fan club de la tartiflette et que Duras adorait « Capri c’est fini ».
Pauline Couic parle, jacte, gesticule, tripote, se marre. Elle n’arrête pas : tout sort en vrac parole et geste. Pauline Couic dit et fait trop : trop vite, trop fort, trop dans tous les sens. Starlette en jupette, elle nous entraîne dans des apartés tonitruantes et inconvenantes. Emouvante et troublante, elle laisse à la fin du spectacle comme le goût d’une légère ivresse au champagne.

« Beaucoup d’humour et de l’émotion, piochés dans la palette burlesque drôle et triste du clown. Pauline couic est un phénomène à rencontrer. » Marie Castro – La voix du nord – 6 mai 2011
« On nage plein délire jusqu’au dénouement, un magnifique moment dramatique entre larmes et sourire. Dans une superbe robe en lamé, la clownesse se métamorphose en star de cabaret (…) Marie-Laure Baudain a vraiment tout d’une grande. » Y.B. - L’Echo – 31 mai 2011
« La salle se retrouve comme dans les coulisses d’une partie de ping-pong burlesque et géniale. Et la pin-up au nez rouge termine par une séquence déchirante où, après avoir évoqué "la comédienne en construction" née à Cherbourg, elle fait un play-back de Capri c’est fini en robe lamé argent. Énorme.[…] Une clown d’une sacrée trempe est née. » Ouest France – 4 oct


L'équipe

Auteur/e : Marie-Laure Baudain-Olivier Lopez-Gilles Defacque
Mise en scène : Olivier Lopez - Gilles Defacque
Distribution : Marie-Laure Baudain
Complicité et Regard scénique : Gilles Defacque et Olivier Lopez
Diffusion : Agathe Caron - 06 10 81 25 70
Administration : Marion Poupineau - 02 31 93 30 40
Technique/Régie : Jean-Michel Spanier - 06 79 68 17 92
Autre(s) collaboration(s) artistique(s) : Olivier Lopez/Gilles Defacque, complicité dramaturgique

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique La Cité / Théâtre : cliquez ici

Production

Production principale :  Actéa, compagnie dans la cité
Co-production et partenariat :  Le Prato, théâtre international de quartier
Soutien : Klubgraphik et Ville de Caen

autres spectacles

Rabudôru Mon Amour [+]
Le Songe d'une nuit d'été [+]
Bienvenue en Corée du Nord [+]
Le dépit amoureux [+]
14 Juillet [+]
Les Clownesses [+]
Pauline Couic [+]
La griffe [+]
Eldorado [+]
La ménagerie de verre [+]
La belle échappée (belle) [+]
Les mots sans soucis [+]
Un certain Monsieur Plume [+]
 

agenda