Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2016-10-06

Désir (2017)

Ensemble Variances


Date et lieu de création : St George's Bristol



Cliquez pour agrandir
Désir… Il peut être dévastateur ou source de la plus grande joie. Dans un sens comme dans l’autre, il est un des sentiments humains les plus puissants. Il nous pousse à passer à l’acte, capable de nous rendre fou ou de nous faire oublier jusqu’à tout ce que nous avons appris. Il nous donne des ailes, pour le meilleur et pour le pire. Les Machines désirantes, plat de résistance du programme Les Ailes du désir, ont été inspirées par la lecture du fameux livre du philosophe Gilles Deleuze et du psychanalyste Félix Guattari intitulé L’Anti-Œdipe, Capitalisme et Schizophrénie. Les auteurs y analysent en particulier les relations du désir avec la réalité et avec la société capitaliste. Thierry Pécou en a retenu que la pression exercée par la société sur les individus provoque une perte de créativité, et s’est demandé ce qui adviendrait s’il laissait aller ses propres pulsions créatives en se détachant de tout ce qu’il a appris. Résultat : Les Machines désirantes (un terme issu du livre), une partition qui ruisselle presque littéralement d’un torrent de passion. Mais comme le remarque Thierry, on ne peut jamais tout laisser aller à l’intuition et en réalité, le compositeur emporte lui-même un bagage culturel qui sous-tend la structure de son œuvre. 

Le pacte d’un soldat avec le diable, vendant son violon en échange d’avantages économiques sans limite, illustre par un autre biais cette thématique du désir. Et Stravinsky dans cette Suite de l’Histoire du soldat d’inclure un tango où soufflent passion, désir et séduction. Le poème expérimental de Mallarmé L’Après-midi d’un faune, mettant en scène le réveil d’un faune et son désir pour les nymphes, a inspiré à Debussy son fameux Prélude… un beau début empreint de rêve pour commencer le concert. Enfin, dernier aspect de ce programme : le dialogue entre la musique française du début du XXè siècle (on considèrera que la France a adopté Stravinsky…) et celle d’aujourd’hui. Michael Elisson, avec qui Thierry Pécou et l’Ensemble Variances ont un lien fort, composera une nouvelle œuvre sur le thème du désir.


L'équipe

Auteur/e : Stravinsky Thierry Pécou, Michael Ellison
Distribution : 6 MUSICIENS : flûte, saxophone, clarinette, violon, violoncelle, piano

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Ensemble Variances : cliquez ici

Production

Co-production et partenariat :   University of Bristol

autres spectacles

Transcendance ou immanence ? [+]
Sangâta [+]
Le temps d'un tango [+]
Musique de chambre avec l'Orchestre d'Auvergne [+]
Pascal Cribier : dans les pas d'un jardinier [+]
La Danse de Shiva [+]
Instants Ludiques [+]
Humain - Non-Humain [+]
Désir [+]
Des Ténèbres vers la lumière [+]
America, america [+]
La Voie de la beauté [+]
Poème du Feu [+]
Resonanz - Variances [+]
Sefarad's [+]
La Verbena de la Paloma [+]
Variances/Grenzpunkt [+]
Carte blanche à François Thuillier [+]
Cri selon Cri (Cry by Cry) [+]
Les Liaisons Magnétiques [+]
WAVES [+]
Le Mexique est en fête [+]
Un Esthète à Harlem [+]
Haute Nécessité [+]
Soleil Tigre [+]
Watunna [+]
Outre Mémoire [+]
 

discographie

TREMENDUM |+]

 

agenda