Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 0000-00-00

Comment Wang-Fô fut sauvé (2008)

Quatuor Habanera



Comment Wang-Fô fut sauvé est la première des Nouvelles Orientales de Marguerite Yourcenar. Dans l'ancienne Chine, sous la dynastie des Han, le vieux peintre Wang-Fô et son disciple Ling sont capturés par l'Empereur qui reproche au maître d'avoir créé un monde plus que son Empire. Condamné à peindre un dernier tableau avant d’être aveuglé, Wang-Fô s’échappe de façon miraculeuse, et ce miracle s’opère dans l’écriture même de Marguerite Yourcenar, exacte comme un trait de pinceau ou une ligne musicale. Elle cherche dans son écriture la même précision et la même force d’évocation que celle de la peinture chinoise. Les différentes étapes du récit sont autant de tableaux où Marguerite Yourcenar rivalise avec l’art du peintre. Mais ceux-ci ne sont pas figés. De même que les peintures de Wang-Fô semblent vivre, les images de Marguerite Yourcenar s’animent dans l’imaginaire du lecteur (ou de l’auditeur) comme des gouttes d’encre qui se diffuseraient lentement sur une feuille de papier. Les mots sont choisis et placés de telle sorte que l’oeil et l’oreille passent invariablement par le chemin voulu par l’auteur et dessinent le geste adéquat. Wang-Fô trace invariablement ce même calme et intense trait sonore; Ling sonne à chaque fois comme un point discret mais présent posé sur la page blanche. Comment Wang-Fô fut sauvé est un récit qui, sans effort apparent, de phrase en phrase, nous conduit musicalement vers une autre réalité.

Le saxophone est un instrument qui se prête aux métamorphoses sonores : guidés par la composition d'Alain Berlaud, le Quatuor Habanera se fait tour à tour route, auberge, palais, jardin et mer pour accompagner Wang-Fô et son disciple vers leur destinée mystérieuse, tandis que Benjamin Lazar s'en fait le récitant.

L'équipe

Direction musicale : Alain Berlaud
Distribution : Benjamin Lazar - Comédien (Théâtre de l'incrédule [voir la page]

Le Quatuor Habanera - saxophones :
Christian Wirth
Sylvain Malézieux
Fabrizio Mancuso
Gilles Tressos

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Quatuor Habanera : cliquez ici

autres spectacles

Comment Wang-Fô fut sauvé [+]
L'engrenage [+]
Mysterious morning [+]
Paris-Buenos Aires A.R. [+]
Quand les vents s'emmêlent...! [+]
Terra incognita Que serait le saxophone s'il n'avait pas voyagé jusqu'aux Amériques ? [+]
Vertical- Horizontal [+]
 

discographie

Mysterious Morning |+]
Habanera, quatuor de saxophones |+]
Grieg, Glazounov, Dvorak |+]