Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2016-07-30

Maladie de la jeunesse (2016)

Les Échappés vifs

Durée : 1 h 40
Date et lieu de création : 12, 13 janvier 16, Préau de Vire-CDR de Basse-Normandie

Maladie de la jeunesse, création 2016 © Olivier Allard
Maladie de la jeunesse, création 2016 © Olivier Allard
Maladie de la jeunesse, création 2016 © Olivier Allard

Cliquez pour agrandir
Vienne. Une pension d'étudiants. La chambre de Marie. Quatre jeunes femmes et trois hommes, un peu plus âgés. La plupart terminent leurs études de médecine. Marie aime Petrell qui aime Irène ; Irène trahit Marie en cédant à Petrell ; Désirée s'est lassée de Freder et tente de récupérer Marie ; Alt veut peut-être séduire Marie ; Freder joue avec la bonne, Lucy, en attendant que Marie tombe dans ses bras. Mais pas de galanteries ni de marivaudage, il est question ici de pulsions et de machinations qui bousculent les personnages les uns vers les autres. Pour se sentir un peu vivre dans une époque moribonde et un pays en crise, on se persuade d'aimer, on courtise, on manipule, on fait des expériences...
Ballottée dans le grand vide moral, économique et spirituel laissé par la guerre, la jeunesse dépeinte par Bruckner dans cette pièce – la première de l'auteur, à peine plus âgé que ses personnages au début des années vingt – semble contaminée par la maladie qui ronge le pays tout entier. Les anciennes valeurs sont balayées et dans un désarroi total, un petit groupe d'étudiants s'essaye à la philosophie nihiliste, aux drogues du jour, et se questionne sur le sens de la vie. Or, trouver sa place dans le monde pour Bruckner, c'est « s'embourgeoiser ou se tuer » : il y a d'un côté, ceux qui veulent continuer à croire en un futur possible – les idéalistes – ou qui sont prêts à tout pour se maintenir à la surface – les cyniques –, et de l'autre, les êtres trop faibles, manipulés ou sacrifiés – les victimes –. Dans ce texte violent, Bruckner diagnostique une maladie qui pourrait être celle de notre jeunesse dans l'Europe en crise actuelle, et livre aussi le portrait de l'adolescence éternelle, mélancolique et tourmentée qui se frotte à toutes sortes de limites.

L'équipe

Auteur/e : Ferdinand Bruckner
Mise en scène : Philippe Baronnet
Distribution :
Marie Laura Segré
Désirée Clémentine Allain
Irène Aure Rodenbour
Freder Clovis Fouin
Petrell Félix Kysyl
Alt Thomas Fitterer
Lucy Louise Grinberg
Décors / scénographie : Estelle Gautier
Création lumières : Lucas Delachaux
Création bande son : Julien Lafosse
Autre(s) collaboration(s) artistique(s) : Nine de Montal, Jérôme Broggini

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Les Échappés vifs : cliquez ici

Production

Production principale :  Les Échappés vifs
Co-production et partenariat :  Le Préau Centre dramatique de Normandie – Vire 
Le CDN de Normandie – Rouen 
avec la participation artistique du Jeune théâtre national et du Studio ESCA
avec le soutien de la DRAC Normandie, de la région Normandie, du département du Calvados et de l'Odia-Normandie
avec l'aide de l'Adami

Le texte est coédité par les Théâtrales et la Maison Antoine Vitez, collection Des classiques

autres spectacles

Soeurs [+]
Quai ouest [+]
We just wanted you to love us [+]
La Musica deuxième [+]
Maladie de la jeunesse [+]
Le Monstre du couloir [+]
Bobby Fischer vit à Pasadena [+]