Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 0000-00-00

Enfance (2005)

Théâtre en Partance et sa troupe Les Embruns

Durée : 1h20

Tep

Cliquez pour agrandir
Nathalie Sarraute nous offre, avec Enfance, un témoignage constitué d’une succession d’événements de son passé, qui, grâce à l’écriture, émergent et se dégagent des « épaisseurs ouatées » de la mémoire, à la fois gouffre et abri des expériences vécues.
Une enfance partagée entre Paris et Ivanovo, en Russie, ainsi que, durant les vacances, en Suisse ; une enfance également écartelée entre, d’une part, son père remarié, et, d’autre part, sa mère, demeurée en Russie.
Par l’écriture, Nathalie Sarraute ne projette pas tant de relater en quelque sorte l’épopée d’une enfance romanesque, mêlant souvenirs autobiographiques et récits distrayants ou cocasses, que de faire réapparaître les événements enfouis, les sentiments, les images et les paroles qui séjournent dans les limbes de la mémoire et qui n’attendent que la stimulation de l’évocation pour ressurgir, pour revivre, pour ressusciter. Nathalie Sarraute scrute les petits riens psychologiques ou affectifs qui, tels des particules élémentaires, peuvent receler une formidable puissance de déflagration. En apparence, tout est convenu, anodin presque, sans surprise aucune, dans un récit qui accumule des anecdotes tournant résolument le dos à l’extraordinaire et à la grandiloquence. Cependant, la lecture de la somme de toutes ces historiettes révèle finalement la personnalité complexe de l’auteur qui s’est constituée par l’accumulation de toutes ces impressions et sensations indélébiles qu’il sait mettre en lumière avec un art d’une économie singulière. Au moyen d’une description précise, concise, minutieuse, et qui sert au plus près les détails les plus infimes, Nathalie Sarraute fait jaillir son enfance qui s’anime sous l’impulsion des mots libérateurs et comme résurrectionnels. Les petits faits les plus apparemment inconsistants sont recensés, minutieusement décryptés, et permettent ainsi à l’écrivain de découvrir les profondeurs de sa personnalité qui, sans l’écriture, demeureraient cachées.
Et, réciproquement, cette quête qui permet le surgissement de ce que la vie avait oblitéré de son enfance, correspond au mûrissement et comme à la cristallisation de la vocation d’écrivain de Nathalie Sarraute : en captant les sensations éprouvées dans le passé mais, à présent, enfouies, les paroles prononcées ou entendues dans l’enfance mais occultées par l’adulte, en se vouant en tant que scribe fidèle et exact à les restituer avec toutes leurs nuances et tonalités, Nathalie Sarraute forge un art dont les mots sont les instruments, au service d’une écriture herméneutique et libératrice, aux accents à la fois intimes et universels, et que je qualifierai, pour ma part, de « sonatine pour instrument de musique de chambre intérieure ».

L'équipe

Auteur/e : Nathalie Sarraute
Mise en scène : Samir Siad
Distribution : Valérie Aubert
Création lumières : Sébastien Célérier

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Théâtre en Partance et sa troupe Les Embruns : cliquez ici

Production

Production principale :  Théâtre en Partance

autres spectacles

Enfance [+]
Ithaque ou le Café des Passions et des Heures [+]
La Petite Fille aux Allumettes [+]
Le Naufragé [+]
Barbe Bleue [+]
Compagnons inconnus [+]
Le Médecin malgré lui [+]