Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 2010-12-13

La Ronde (2011)

Théâtre de la Rampe

Durée : 1H30
Date et lieu de création : 24 janvier 2011 à la Cité Théâtre à Caen.



Cliquez pour agrandir
Voilà un mouvement large, alerte, étourdissant : la prostituée rêve à son soldat qui va séduire la femme de chambre qui elle-même se laisse emporter par le fils de famille qui s’affranchit en possédant une femme mariée qui retrouve ensuite son époux qui succombe peu après aux charmes de la grisette qui plus tard se démaquille indifférente à la poésie de l’homme de Lettres qui pleure sur sa beauté et celle du monde qui se confie à l’actrice qui se tourne vers le Comte qui s’endort dans les bras de la prostituée.

Dans cette pièce en dix tableaux, tous les milieux se croisent montrant la société toute nue, chacun pris dans le subtil cocon du secret se trouve ou perdu ou ravi on encore en proie ces merveilleux vertiges que la chair va prolonger et transcender. Chez Schnitzler, comme chez Tchekhov, il y a cette activité discursive si particulière avec ces joutes verbales qui s’étreignent et se rejettent, avec ces temps morts pleins… Sauf que Schnitzler, avec sa mordante légèreté impose le passage à l’acte, à l’action physique. Cette digression met toutes choses à plat, tout un monde « épars » ; « La sexualité, chez Schnitzler, occupe une place importante. Surtout, il me semble que Schnitzler a été l’un des premiers à comprendre l’autonomie de la sexualité. La sexualité a sa logique propre, qui bien souvent vient se heurter aux autres logiques dans lesquelles l’individu se débat. Les pensées sexuelles surgissent à tout moment de la journée, hors de propos, elles restent enfouies dans notre intimité (je veux dire intimité et non pas inconscient), mais elles peuvent aussi nous ramener à trahir ce que nous essayons d’être. » SC.


L'équipe

Auteur/e : Arthur Schnitzler
Mise en scène : Annie Pican
Distribution : Julie Bouriche
Vincent Fouquet,
Angélo Jossec,
Virginie Lacroix,
Marie Recours-Bellessort,
Carles RomeroVidal
Décors / scénographie : Pascale Mandonnet
Costumes : Ghislaine Ducerf
Création lumières : Cyrille Nagau
Création bande son : Julien Buyck

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Théâtre de la Rampe : cliquez ici

Production

Production principale :  Théâtre de la Rampe
Co-production et partenariat :  Le Rayon Vert à Saint-Valery-en-Caux.

Avec l’aide de : la Drac de Basse Normandie, la Région de Basse Normandie,
l’ODAC Calvados et la Ville de Caen.
Avec le soutien de l’Actéa, compagnie dans la cité.
Accueil en répétitions : Comédie de Caen.

autres spectacles

Oh les beaux jours [+]
La femme aux bulots [+]
La Ronde [+]
Rose, la nuit australienne [+]
3ème volet : une famille ordinaire [+]
1er volet : La Double Inconstance [+]
2ème volet : "L’Echange" de Paul Claudel [+]