Les informations figurant dans le répertoire sont mises à jour par les structures qui y sont référencées. Ces dernières portent la responsabilité de leur contenu et de leur mise à jour.
Date de mise à jour : 0000-00-00

Dix Psaumes de David (2009)

Ludus Modalis



"Dix psaumes de David" et Dialogue à 7
composés en forme de motets par Claude Lejeune (1564)

Un des points essentiels de la Réforme concerne la langue utilisée pour l'exercice du culte, qui doit pouvoir être comprise de tout le monde. C'est ainsi que le français devient la langue officielle de la communauté protestante et que l'ensemble des 150 psaumes de David sera traduit et mis en rîmes françaises par Théodore de Bèze et Clément Marot. Dans la préface du Psautier intégral de 1562, Calvin écrit par ailleurs : "Le propre don de l'homme est de chanter en sachant ce qu'il dit; après l'intelligence doit suivre le cœur ...".
C'est en respectant ces conseils que Claude Lejeune a publié en 1564, année de mort de Calvin un recueil original et presque inédit à ce jour.

Dans le vaste répertoire musical issu du Psautier huguenot, le recueil des "Dix psaumes de David" de Claude Lejeune occupe une place originale. Le recueil, publié en 1564, comporte dix psaumes, à quatre voix (parfois trois) dont les textes ont été choisis parmi les derniers publiés dans le psautier intégral, ainsi qu'un “dialogue” à sept voix "mais qui es-tu dy moy qui va si mal vestue?" qui apporte sa conclusion à l'ensemble. La version complète du Psautier huguenot était alors toute récente les derniers psaumes ayant reçu leurs mélodies. Le Jeune choisit ses dix psaumes parmi les "nouveautés" de 1562.

Si l'auditeur ne reconnaît pas les mélodies du Psautier, c'est simplement parce que Lejeune ne les utilise pas, se permettant d'en inventer de nouvelles tout en respectant le contenu textuel. Il se distingue par une écriture très variée faisant appel aux figuralismes et autres formules de mise en relief du texte. En revanche, la forme poétique des nombreuses strophes de chaque psaume reste parfaitement identifiable. Le texte s'impose à l'écoute, au premier plan, dans sa complexité et sa richesse (la langue du XVIe siècle n'est pas un obstacle pour l'auditeur d'aujourd'hui), et aussi dans son unité qui est admirablement servie par la richesse du langage musical de Lejeune.

Dix Psaumes de David de Claude Lejeune (1564)

L'équipe

Direction musicale : Bruno Boterf
Distribution : 8 chanteurs a capella : Catherine Greuillet, Nathalie Marec, Jean-Christophe Clair, Bruno Boterf, Hugues Primard, Vincent Bouchot, Jean-Michel Durang, François Fauché

Contacts

Pour afficher les coordonnées de l'équipe artistique Ludus Modalis : cliquez ici

autres spectacles

Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi [+]
Amour sacré, Amour profane [+]
Stabat Mater , Motets et madrigaux sacrés de Palestrina [+]
Dix Psaumes de David [+]
Mignonne allons voir... "Les Amours" de Ronsard mis en musique [+]
Musique sacrée du Royaume d'Écosse de Robert Carver [+]
L’amour, la mort et la vie [+]
Pascal de l'Estocart [+]
Hear my prayer, William Byrd - Henry Purcell [+]
Le Puy Neuf d'Evreux, renaissance d'un concours de la Renaissance [+]
 

discographie

Guillaume Costeley Mignonne allons voir si la rose |+]
Une Messe pour la Saint-Michel et tous les Saints Anges |+]
Deux Coeurs Aimants - Pascal de l'Estocart |+]
Claude Le Jeune Dix Psaumes de David |+]
Roland de Lassus Années de jeunesse |+]
Palestrina Stabat mater |+]
Monteverdi Vêpres de la Vierge |+]